Lève-toi, prends ton grabat et marche!

Nampiditra : harilova
Daty : 17/11/2009

LEVE TOI, PRENDS TON GRABAT ET MARCHE."
 (Jn 5, 8)
 
Chers Frères et Sœurs,
 
Que la Paix du Seigneur soit avec vous….


 
Nous sommes toujours heureux de nous entretenir avec vous après chaque assemblée des Evêques. Durant cette année, nous avons déjà écrit quatre messages : au mois de février, pendant les moments forts des troubles qui ont tristement ébranlé la vie nationale, nous nous avons fait un appel pour que nous ne perdions pas espoir ; au mois de juin, lors de la béatification du Bx Frère Louis Rafiringa, Etoile de l’Education à Madagascar, nous avons  exhorté chacun de nous à le prendre comme modèle ; au mois d’août dernier, nous avons de nouveau rédigé une lettre pour nous exhorter à être de vrais responsables pour pouvoir sortir de la crise. Enfin au mois de septembre, lors de la clôture des JMJ nous nous sommes adressés aux jeunes pour qu’ils soient des apôtres de la réconciliation. Cette exhortation fait suite aux précédentes, d’ailleurs les derniers événements nationaux et ecclésiaux – célébration du 2nd synode spécial pour l’Afrique – nous poussent à regarder l’avenir dans la foi et dans l’espérance.
L’Infirme qui était à côté de la piscine de Bethesda était gravement malade et désespéré car  personne ne s’est occupée de lui, chacun ne pensait qu’à soi même. Heureusement Jésus passait et voyant sa foi le guérissait en lui disant : « Lève-toi, prends ton grabat et marche … » (Jn 5, 8).
Nous sommes tous conscients que la vie nationale et celle  de chaque malagasy en particulier va très mal. Le dernier synode sur l’Afrique qui vient de se terminer à Rome a repris cette Parole du Christ. C’est pour cela que nous aussi voulons la reprendre pour nous exhorter à voir l’avenir et à affronter la vie. 


LEVE TOI ....


Contempler le Christ et nous communiquer à Lui, Verbe de Dieu,  est notre salut. C’est Lui qui nous dit clairement : Lève toi et nous porte ainsi à l’espérance… Il nous appelle à nous sortir de nos infirmités et de nos maladies qui nous ont nuit depuis l’indépendance. Il nous exhorte à nous réconcilier et à être apôtres de la réconciliation et enfin à renouveler toute chose (Ap 21, 5).
Reconnaissons que la vraie paix est un don de Dieu et cela  à travers le Christ et qu’enfin il ne peut y avoir une vraie réconciliation que dans la vérité et dans le pardon.
Renouvelons notre réconciliation avec le Seigneur par la prière, notre réconciliation entre nous, notre réconciliation avec la nature et l’environnement.
 


PRENDS TON GRABAT....


La Réconciliation et le renouveau sont certes des dons de Dieu mais ils exigent de notre part, nous qui sommes des personnes de foi et de bonne volonté, devoirs et responsabilités. 
Pour cette année sacerdotale, nous voulons rappeler aux Evêques et aux Prêtres à revivre le message du dernier synode sur la vie et la mission des prêtres et celui du Pape sur la fidélité au Christ.
A vous les consacrés qui désirez approfondir l’identité de votre consécration et la renouveler selon l’enseignement de l’Eglise et selon les réalités actuelles, le moment est propice. Nous vous encourageons à aller de l’avant.
A vous, familles chrétiennes, efforcez vous à sanctifier vos foyers, à éduquer vos enfants selon les valeurs humaines et les valeurs chrétiennes et enfin à être le sel de la terre là où vous êtes.
Vous qui collaborez au niveau de l’éducation et dans les écoles, nous vous remercions pour les efforts que vous avez accomplis. Nous pensons que le moment est venu d’améliorer le programme pour aider nos enfants à devenir des gens sages et responsables. Nous sommes tous conscients qu’une valeur fondamentale au sein de la société, le respect, n’est plus vécue malheureusement, suite aux derniers événements. C’est pour cela que nous vous encourageons pour que cette valeur soit de nouveau mise en relief et enseignée dans les écoles. Et plus particulièrement dans nos écoles catholiques,  nous insistons qu’on introduise dans le programme scolaire l’éducation à la vie et à l’amour et la doctrine sociale de l’Eglise. Cela concerne aussi tous les mouvements et associations des jeunes et des adultes.
 L’attitude des jeunes durant la célébration des JMJ Mada VI de Toliara a été édifiante. Nous sommes confiants que vous allez vivre le message que nous vous avons adressé ce jour-là.
Nous les baptisés, ayant l’Esprit Saint qui nous fait devenir Famille de Dieu,  nous sommes appelés à être témoin de la communion et de la réconciliation. Il y a eu un moment où nous avons failli à notre mission. Reconnaissons dans l’humilité notre faiblesse et nous vous exhortons à nous unir de nouveau dans le Christ
Vous qui êtes responsables au sein de la nation, réconciliez vous avec tout le monde et cherchez toujours le bien commun.
Nous tous constatons que notre relation avec la nature s’est dégradée fortement pour ne parler que de la destruction de la forêt et du feu de brousse. Cela manifeste la violence qui s’installe en nous, contraire à ce que nous dit Jésus : « Heureux ceux qui sont doux, car ils posséderont la terre!» (Mt 5, 4).


 
MARCHE….


Devant tant de responsabilités lourdes et difficiles, la Parole de Jésus à l’infirme : “marche” nous encourage et nous confirme.
Nous allons célébrer les Cinquante ans de notre Indépendance et nous sommes en train d’entrer dans  la 4ème République en préparant la nouvelle constitution et le code électoral…. Nous faisons appel à tout un chacun que soit toujours préserver comme la prunelle des nos yeux la dignité humaine, l’identité malagasy, l’unité nationale et le bien commun. L’Eglise s’unit pleinement à ce noble projet, c’est pour cela qu’elle nous rappelle que c’est le Christ, le chemin, la vérité et la vie (Jn 14, 6). Malgré les remouds très forts des vicissitudes de notre vie quotidienne, nous arriverons à bon port si nous nous unissons au Christ, l’unique qui pourra nous mener vers la vérité et la réconciliation, vraie source de la paix.
Avec la célébration du Christ Roi de l’Univers, notre Réconciliation et notre Paix, que se termine l’année liturgique. Nous allons débuter le Temps fort de l’Avent qui nous prépare à la célébration de la Nativité, célébration du Verbe qui s’est fait chair venu habiter parmi nous pour nous donner sa paix. Nous sommes heureux de vous présenter tous nos vœux accompagnés de nos bénédictions. Que cette année 2010 soit une année de grâce. 
Pour terminer, frères et sœurs, soyez dans la joie, rendez-vous parfaits, consolez-vous, ayez un même sentiment, vivez en paix, et le Dieu d'amour et de paix sera avec vous (2 Cor 13, 11).
 Confions notre nation à sa Patronne, l’Immaculée Conception que nous allons célébrer le 8 décembre pour que la paix règne. 
 

Antananarivo   12 Novembre 2009
Mémoire de St Josaphat Evêque  Martyr

Hampiditra hevitra


Eugene Hery - Tel +39 338 744 2412 (Italie) - [0.0710 s.] - Hanohana anay